Boite de vitesses et carter de la pompe hydraulique


 

Page créée le :

29 Octobre 2002

 
 

Dernière modification le :

10 Décembre 2012

 

Désignation
Diamètre extérieur
Diamètre intérieur
Epaisseur
N° pièce
Joint spi arbre primaire de boite de vitesses
1.562 "
39
,67 mm
1.126 "
28,6 mm
0,375 "
9,525 mm
195 501 M1
Joint spi arbre primaire du PTO
2.25"
57,15 mm
1.75 "
44,45 mm
0.375 "
9,525 mm
195 503 M1

Boite de vitesses :
  La butée d'embrayage se déplace sur le carter des arbres d'entrée de la boite de vitesse (le petit arbre cannelé), et de a prise de force ((PTO) le gros arbre cannelé). C'est dans ce carter que se trouvent les deux joints spi du tableau ci-dessus. Ils servent à l'étanchéité de la boite de vitesses. Attention, sur des tracteurs qui n'ont pas servi depuis longtemps, il y a de grandes chances pour que l'huile de boite coule par là, risquant de contaminer les disques d'embrayage, et de PTO. Sur mon MF de 1959, les deux joints étaient durs comme du plastique. Heureusement que j'ai démonté ce carter.

Ce carter est assez difficile à sortir. Il faut commencer par démonter la plaque avec 4 vis qui se trouve au dessous, puis extraire un jonc, et un circlips très épais ( 4 mm). Là, la superbe pince à circlips estampillée pro (pour pouvoir la vendre) a de grandes chances de rendre l'âme.
Une fois ces problèmes surmontés, il suffit de sortir complètement l'arbre primaire de PTO (en tirant dessus), pour que le grand pignon qui est fixé dessus par des cannelures tombe au fond de la boite de vitesses. Ce qui donne suffisamment de jeu pour extraire le carter d'entrée de boite et ses pignons.
Après changement des deux joints spi, il est necessaire, pour protèger les joints neufs, de placer un tube très fin ou du ruban adhésif plastique sur les cannelures des deux arbres, avant de les replacer dans le carter. Prévoir de pouvoir retirer ce collant après remontage.
 

  Les arbres primaires démontés.
Le plus long, et fin est celui de la boite de vitesses.
Le gros court, et celui du PTO (Power Take Off
= prise de force.)
Les deux circlips aux extrémités, et le jonc au centre servent à maintenir les roulements en place dans le carter.
Le circlips de gauche fait 4 mm d'épais, celui de droite 5 mm.
Le jonc ne présente aucune difficulté à extraire. Pour les circlips, c'est autre chose !.

Les deux joints spi se trouvent :
- dans le carter pour celui du PTO,
- dans l'arbre du PTO pour celui de l'arbre de boite.

Les deux flèches montrent à peu près l'emplacement des joints à l'intérieur du carter et de l'arbre.
Inutile de vous dire que celui qui se trouve dans l'arbre primaire du PTO n'est pas facile à sortir. Il se trouve loin, et dans un petit diamètre (39 mm).
 

Et bien sûr, une fuite à l'un de ces joints peut détruire votre disque d'embrayage.
Ceux qui étaient en place étaient durs comme du plastique, et très usés au niveau des lèvres (chanson connue !!!).
Leur changement n'aura pas été un luxe.

  Vue de la boite de vitesses après démontage du boitier de direction.
L'état général est excellent, les pignons intacts.
Seulement quelques points de rouille sur les fourchettes et leurs arbres, à cause des joints de leviers de vitesses défectueux. Ils sont la cause principale des entrées d'eau dans la boite. N'hésitez pas à les remplacer.
Les trois pièces rondes à gauche, au dessus de chacun des arbres sont les ressorts de vérouillage des vitesses.
Attention en démontant le boitier de direction, Ces ressorts peuvent rester collés au joint, puis tomber ensuite. Histoire vécue !!! Heureusement pour moi, le ressort était tombé dans l'huile de la boite. Dans l'herbe, je ne l'aurais jamais retrouvé.
Ces ressorts poussent des petits cylindres dont le bout conique s'engage dans les rainures visibles sur les arbres des fourchettes. Cela maintient l'arbre à sa position, et évite aux vitesses de sauter.

Carter de la pompe hydraulique :
:
  Vue vers l'arrière du tracteur.

Derrière la boite, aprés avoir démonté le couvercle de relevage, on accède au carter de la pompe hydraulique. Ici, elle est démontée. Elle s'intercale entre l'arbre de la prise de force, visible au fond (le pignon dans l'huile) sur l'arrière, et l'arbre inférieur sortant de la boite de vitesses sur l'avant (photo du dessous).
Le levier visible sur la droite est reliè à celui qui commande la prise de force sur le côté gauche du tracteur.
Il sert à déplacer le pignon du fond :
- soit vers l'avant sur les cannelures de la pompe hydraulique pour la prise de force moteur,
- soit vers l'arrière pour l'amener en contact avec celui du haut pour la prise de force tracteur.

  Vue vers l'avant du tracteur.

Toujours dans le carter de la pompe hydraulique, on trouve le réducteur épicycloïdal des vitesses lentes. La grande pièce trapézoïdale est la commande du système. Elle est reliée au petit levier des vitesses.

L'arbre dont on ne voit que les cannelures en dessous est celui qui entraine la pompe hydraulique (toujours), et la prise de force (levier en position moteur uniquement).

Après vidange, le fond de la boite a été nettoyé au white spirit. Il y avait eu de l'eau dedans, et le fond était tapissé de limaille.
Je vous rappelle que sur ces tracteurs, c'est l'huile de la boite qui sert pour le système hydraulique (interne et externe). Comme la pompe hydraulique n'a pas de filtre (il en a été monté un plus tard, et les pompes fournies maintenant en sont équipées) Il n'est pas étonnant que le cylindre de relevage soit rayé.

  La sortie de boite et le pignon à queue du différentiel sont reliés par un arbre court, et un manchon cannelé, maintenu en place par une goupille fendue.

Ce manchon comporte deux gorges usinées destinées à réduire sa résistance, et provoquer une amorce de rupture pour qu'il casse et protège ainsi la transmission en cas d'effort trop important.

J'AI TESTE POUR VOUS : pas de problème, le moteur est assez puissant pour venir à bout du manchon, sans trop accélèrer, en première petite.

La vérité, c'est que j'avais oublié de relâcher le frein "à main" et de passer une vitesse comme je le fais d'habitude. Il avait bien plu, et les deux freins étaient bloqués. J'ai essayé de les débloquer en faisant marche avant-marche arrière comme je l'avais déjà fait lors d'un bloquage précèdent. Le manchon a lâché avant que les freins ne se libèrent.

Moralité : Ne jamais laisser le frein "à main" serré.


  Ce petit arbre et son manchon sont là pour permettre le démontage de la pompe hydraulique, qui est trop grosse pour passer entre l'arbre et les carters.

Les cannelures côté gauche entrent dans le réducteur épicycloïdal grandes-petites vitesses.